^^ARCHIVES^^
 et

ACCES RAPIDE
aux derniers cours



^^Accueil^^
du site
T
E
R
M
I
N
A
L
E
S
LYCEE RAVEL  année scolaire 2017-2018 * groupe de Terminale S3

HISTOIRE - TERMINALE - 
L'Empire américain...  
CHAPITRE II

L'EMPIRE AMERICAIN :
Des relations internationales
dominées par les Etats-Unis depuis 1945 
 




CHAPITRE SUIVANT

Mardi 3 octobre
[10 h 20 - 11 h 15]
Semaine 40

Vocabulaire : superpuissance


Trois questions sont
au programme  :

On n'étudiera pas l'ensemble des relations internationales, ni le seul rôle des Etats-Unis au coeur de celles-ci,
mais  les points  suivants:
1°) En quoi les Etats-Unis sont-ils l'incarnation de la puissance mondiale depuis 70 ans ?
2°) Comment la Chine est-elle devenue la principale puissance ascendante ?
3°) Dans quelle mesure le
Moyen-Orient est-il une zone de conflictualité emblématique des grands enjeux géopolitiques contemporains ?

retour en haut de page

Lancement : Nagasaki et les racines de la puissance américaine depuis 1945. Retour sur Pearl Harbour et l'histoire de la seconde guerre mondiale...

Photographies pp 60-61
Pistes pour uné étude de deux documents.
Puissance maritime. Modèle politique, puissance politique et  et ouverture sur le monde (softpower). Monopole aéronoaval et puissance militaire (hardpower).
Déclin paradoxal ?

INTRODUCTION

Reformulation :

On entend ici par "empire américain" une hégémonie états-unienne, originale par son ampleur, sa durée, le désintéréssement proclamé de la puissance dominante, et l'absence de contraintes apparentes imposées aux alliés, auxquels les Etats-Unis offrent la protection d'un "bouclier" militaire...


Réflexion sur la chronologie :

La primauté des Etats-Unis est un fait, au plan économique, depuis 1900... 
A la Guerre Froide (troisième des guerres mondiales que les Etats-Unis prétendent avoir gagnées) a succédé une Guerre contre le Terrorisme, dont l'existence justifie  la mobilisation de moyens financiers, militaires et humains considérables, et qui assure la pérennité de "coalitions" dont l'Amérique est le centre.

Vendredi 6 octobre
[10 h 20 - 11 h 15]



1 – Les Etats-Unis et leur rayonnement dans le monde, d'Hiroshima
au 11 septembre (Hard power et Soft power)

A - 1945-1947 : une situation géopolitique inédite - ruine et discrédit de l'Europe, ascension de deux "Hercules au Berceau" (Napoléon)
1. Le monopole de la puissance (L'opulence retrouvée)
POUR LE 16/10 :

Pas de cours
en semaine 40
(Voyage d'étude Erasmus+)
TRAVAUX  PERSONNELS - TP 2H
Rédigez l'introduction d'une étude des deux documents
des pages 60 et 61.

Consigne : en quoi la puissance américaine exerce-t-elle une influence mondiale d'après ces images ? Quelle évolution de celle-ci est perceptible dans le temps ?
Vendredi 6 octobre
[16 h 05 - 17 h]
Carte rappelant le contexte de la fin de la grande alliance ("Oncle Sam" est encore l'ami d'Oncle Joe, alias Joseph Staline)
A voir en cliquant ici (fichier Word)

2. La volonté politique de conserver durablement la Prospérité
3. L'intention proclamée de "protéger" ses alliés et d'étendre son modèle

4. La décision de Truman de se lancer dans une "Croisade" contre le Communisme

Le "Président du hasard", un "petit homme du Misssouri" dont la présidence a été considérablement réévaluée après sa mort mais qui fût écrasé par la longévité de son prédécesseur (Roosevelt) et la gloire de son successeur (Eisenhower) et parvient à se faire réélire grâce aux excès du Mac Carthysme.   (André Kaspi)
Mardi 17 octobre
[10 h 20 - 11 h 15]
Semaine 42
Voir des notes sur la Guerre Froide :

B –  1947-1990 : Les Etats-Unis et le monde bipolaire
Gestion des crises et équilibre de la Terreur de 1947 à 1991
1 La Guerre Froide «  chaude » de 1947 à 1962
2 La Détente de 1963 à 1975


Vendredi 20 octobre
[10 h 20 - 11 h 15]
3 La seconde Guerre Froide de 1975 à 1985
4 Face à l'implosion du monde communiste 1985-1990
Mardi 14 novembre
[10 h 20 - 11 h 15]
Semaine 46
retour en haut de page
VACANCES D'AUTOMNE DU 20 OCTOBRE AU 6 NOVEMBRE

C –  Depuis 1990 : L'illusion grisante d'une "Fin de l'Histoire" (Fukuyama)
La Victoire, les limites de l'hyperpuissance : le 11 septembre
Vendredi 17 novembre
[10 h 20 - 11 h 15]
et
[16 h 05 - 17 h]
DEVOIR SURVEILLE n°1
 DS 1HG
Un sujet à choisir parmi deux compositions


PAGE SUIVANTE
P-L Vanderplancke / cahier de textes
TERMINALES S

PAGE PRECEDENTE


Période : du 3 octobre au 17 novembre
Nombre d'heures : 7
dont évaluation : 1

Secondes Premières
accès au cours de Géographie en cliquant sur les étoiles
Mardi 28 novembre
[10 h 20 - 11 h 15]

Semaine 48


Bande-annonce du Film :
la canonnière du Yang-Tse

Le versant militaire de la politique de la porte ouverte, un impéralisme assez atypique

retour en haut de page

CHINE / ETATS-UNIS
chronologie 
d'un face-à-face compliqué


<< le cours en ligne

De 1941 à 1945, la Chine gouvernée par les nationalistes du Guomindang est l'alliée des Etats-Unis dans la guerre contre le Japon ; les communistes chinois et, tardivement, l'URSS, combattent ensemble les Japonais.

La Chine obtient la reconnaissance de son statut
de puissance mondiale grâce à Washington, 
qui tient à la faire entrer au conseil de sécurité de l'ONU. 

Mais, de 1945 à 1949, la Chine est en proie à la guerre civile, les Etats-Unis refusant paradoxalement de soutenir les nationalistes du Guomindang contre les Communistes. Le PCC l'emporte grâce à l'habileté et au charisme de Mao Zedong, lequel prétend s'appuyer sur les masses rurales et est auréolé du prestige de la "longue marche" qu'il a conduite personnellement.
Fin du premier trimestre

2. L’exemple  d’une relation bilatérale complexe : 
Les rapports sino-américains et l’émergence de la Chine depuis 1949


A - Avant 1949 : un "Empire du Milieu" traumatisé par une longue série d'humiliations infligées par les puissances industrialisées, de bonnes dispositions réciproques


Si les Etats-Unis pratiquent la politique"de la porte ouverte" au contraire des autres pusissances coloniales qui se partagent la Chine en obtenant du gouvernement l'exclusivité de  la construction des lignes de chemins de fer et le monopole du commerce dans certaines régions, et si le leader de la révolution républicaine, Sun yat Sen, admire la civilisation des Etats-Unis (il a été en partie élevé à Hawaï) l'Amérique est, comme le Japon, la Russie et les puissances occidentales perçue comme un  agresseur qui a imposé au pays des "Traités inégaux" et tenter de diffuser ses valeurs (missionnaires) au détriment du génie national...
Tout au long des XIXème et XXème Siècles, la Chine la proie des impérialismes européens et japonais (elle subit des amputations territoriales, doit accepter l'implantation  de "concessions" sur le littoral, supporter des interventions militaires et le partage du pays en zones d'influence). Le régime impérial s'effondre en 1911, mais la jeune République chinoise, malgré les efforts de Sun Yat Sen, ne peut restaurer la pleine souveraineté de l'Etat : les anciennes possessions allemandes sont transférées au Japon en 1919, des "seigneurs de la guerre" s'érigent en potentats locaux, et un puissant parti communiste se développe, qui organise des soulévements et des guérillas Le Guomindang (Parti Nationaliste) qui l'a d'abord combattu, s'en rapproche cependant pour lutter contre les Nippons ; le Japon entreprend en effet, carrément, de conquérir le pays à partir de 1931 (date de l'invasion de la Mandchourie et de l'installation d'un état fantoche, le Mandchoukouo, où règne Pou-Yi, héritier de la dynastie impériale déchue).
Le sentiment des Chinois aux XXème et XXIème siècles est bien qu'ils ont une revanche à prendre, même si l'abaissement de la Chine est vue comme une parenthèse, une anomalie historique...

B – La Chine communiste : le succès paradoxal d'une révolution d'inspiration marxiste dans une nation encore peu modernisée

La date du 1er octobre 1949 (retenue comme point de départ du programme) marquerait  le début d'une rupture dans l'histoire de la Chine.  C'est le début de la Chine communiste, mais aussi la fin d'un long épisode guerrier (1932-1949) et des humiliations subies depuis le déclin de l'empire du  milieu et l'échec de l'expérience républicaine.  Réussie par la conquête des campagnes, la prise du pouvoir débouche sur une longue et terrible dictature, dont le bilan  est toutefois réconfortant pour le nationalisme chinois, puisque le pays a "retrouvé" aujourd'hui le premier rang.

Vérification des moyennes.


Vendredi 1er décembre
[10 h 20 - 11 h 15]

La Chine de Mao refuse de s'ouvrir au monde : elle s'impose comme puissance politique, reconnue dès 1964 par la France, puis, dans les années 70 par Nixon et l'ONU, mais ne cesser de se réclamer du socialisme, refuse les échanges avec l'Occident et  ne parvenient pas  à sortir du sous-développement.

retour en haut de page

C - La Chine de Mao (1949-1976) : un acteur important des relations internationales dont les Etats-Unis espèrent se faire un allié... mais un pays pauvre  (1949 -1976)

Mao Zedong joue un rôle essentiel dans
la prise du pouvoir : soucieux de se concilier les masses paysannes plutôt que de compter sur les ouvriers, peu nombreux et implantés dans les métropoles du littoral bien tenues par les Nationalistes, il est contraint de se replier vers l'intérieur du pays (Longue Marche 1934-1935). Théoricien original d'un Marxisme rural qui inspire les révolutionnaires du  monde entier , son charisme et son opiniâtreté lui permettent de s'imposer aux autres leaders communistes chinois et aux délégués du Komintern, puis de réussir la "mobilisation politique" de la paysannerie chinoise pour combattre les Nationalistes et participer ensuite à la défense patriotique contre le Japon... avant de rafler la mise en 1949.

Mais sa responsabilité dans la stagnation économique du pays jusqu'en 1976 est tout aussi indéniable. Agissant en despote, il rompra progressivement tout lien avec l'URSS, refusant de céder le pouvoir et inquiet des critiques soviétiques contre "les crimes" de Staline. Les Sovétiques sont, dès les années 60, devenus des adversaire de la RPC dans moult litiges frontaliers, et la Chine les accuse très tôt de mollesse face aux Etats-Unis, notamment durant la Guerre de Corée,  comme elle dénonce le déviationnisme que représente pour elle la rupture avec le Stalinisme.

Vendredi 1er décembre
[16 h 05 - 17 h 15]
D -  La Chine éveillée (depuis 1976) : l'ascension d'une superpuissance, concurrente mais nécessaire à la prospérité américaine
Vendredi 22 décembre
[16 h 05 - 17 h 15]
Semaine 51

DEVOIR SURVEILLE n°2 - DS2HG
Pas de cours
le 15 décembre
(séminaire Erasmus+
organisé au Lycée)
VACANCES D'HIVER DU 22 DEVEMBRE AU 8 JANVIER

retour en haut de page

accès au cours de Géographie en cliquant sur les étoiles

PAGE SUIVANTE
P-L Vanderplancke / cahier de textes
TERMINALES S

PAGE PRECEDENTE


Période : du 28 novembre au 22 décembre
Nombre d'heures : 5
dont évaluation : 2
Secondes Premières
accès au cours de Géographie en cliquant sur les étoiles
Mardi 9 janvier
[10 h 20 - 11 h 15]
Semaine 2

Un film sur les racines
du conflit israelo-arabe

retour en haut de page

Une zone de conflits incessants depuis 1945 : Le Proche et Moyen Orient

3 - L’exemple  d’un foyer de crises : La "poudrière du Moyen Orient"

Reformulation.
Délimitation, unité et diversité de la région.
 
Importance des deux guerres mondiales

Début du documentaire : Palestine, Histoire d'une Terre
 

A - Des tensions avivées à partir de 1914
A1 La "Révolution arabe" instrumentalisée par la Grande-Bretagne

Vendredi 12 janvier
[10 h 20 - 11 h 15]

A2 La domination ottomane et l'influence perse (définitivement ?) écartées
A3 Un "Foyer National Juif" implanté en Palestine
Vendredi 12 janvier
[16 h 05 - 17 h]

VOIR UN SCHEMA SUR L'HISTOIRE DU MOYEN ORIENT
B - De 1945 à 1979 : un Moyen-Orient encore dominé par les Anglo-saxons ?
B1 La  création de la Ligue Arabe (et l'illusoire apogée de l'empire britannique)
B2 Le pacte du Quincy et l'immixtion de plus en plus spectaculairedes Etats-Unis dans lesaffaires du Moyen Orient
B3 Le conflit israélo-arabe  :  un moyen pour des puissances extérieures (la France, mais surtout  l'URSS) de retrouver une influence régionale.. et la source de divisions durables !


Mardi 16 janvier
[10 h 20 - 11 h 15]
CORRECTION DS2HG
Semaine 3
Mardi 23 janvier
[10 h 20 - 11 h 15]
Semaine 4
Un film sur la prise
d'otagesà La Mecque

CHRONOLOGIE
DU CONFLIT ISRAELO-ARABE
1948
première guerre, suite à l'acceptation du plan de partage par les Juifs, et fondation d'Israël : exil de plus de 700 000 Palestiniens, qui deviennent des "réfugiés"
1956
crise de Suez ;  Tsahal attaque en Egypte et prend le contôle du Sinai afin d'empêcher les infiltrations de combattants arabes et d'ouvrir à la navigation le détroit de Tiran, tandis que Français et Britanniques font mine de s'interposer et  s'emparent du canal de Suez, conformément aux accords secrets conclus à Sèvres. Les Etats-Unis et l'URSS désapprouvent l'opération franco-britannique et des "casques bleus" s'installent dans le Sinai
1967
guerre des six jours : Après le départ des forces de l'ONU, Israël sort victorieux d'une courte campagne contre l'Egypte,et la Syrie, occupe Gaza, la Cisjordanie et Jerusalem-Est en plus du Sinai.. L'OLP, fondée au Caire en 1964, se croit en position favorable pour mener la lutte en lieu et place des états arabes défaillants.. mais ses combattants sont expulsés de Jordanie en septembre 1970 (septembre noir)
1973
guerre du Kippour: En octobre 1973, Egyptiens et Syriens lancent une attaque surprise dans le Sinai et sur le plateau du Golan. Tsahal met une petite semaine à se ressaisir et passe à la contre-offensive
C - De 1979 à nos jours :  Un Moyen-Orient en recomposition
C1 1979, un tournant marquant le retour en force de l'Islam politique : contestation des pouvoirs en place, échec du nationalisme panarabe, révolution iranienne... et  traumatisme du "coup de Kaboul"

La paix entre l'Egypte et Israël (Guerre du Kippour en 1973, discours d'Anouar el Sadate à la Knesset  en 1977,  accords de Camp David en 1978 et normalisation des rapports entre les deux pays en mars 1979)  divise les Arabes et marque l'échec du nationalisme panarable jadis incarné par Nasser. L'Egypte est exclue de la Ligue Arabe, les autres états de la région se coalisent dans un "front du refus"  sans portée réelle... mais l'opinion arabe considère majoritairement que la volnté d'apaisement de Sadate est une "trahison" (il est assassiné en 1981). Les partis nationalistes-socialistes arabes (Baasisme) se déchirent (Syrie contre Irak).
La révolution islamique survenue en février en Iran est un coup dur pour les Etats-Unis, qui perdent leur principal allié au Moyen-Orient (le "Shah", autoritaire mais moderniste) et sont désignés comme le "grand satan" par l'Ayatollah Khomeiny, par ailleurs hostile  au matérialisme soviétique et dont les Gardiens de la Révolution élmiminent l'opposition communiste. Les Iraniens (dont certains voient dans Khomeiny l'imam "caché" dont le retour est annnoncé par le Chiisme ) incitent les pélerins chiites à commettre des débordement lors du Hadj et jugent que la dynastie de Saoud n'est pas légitime pour garder les lieux saints de l'Islam. L'accusation de corruption portée à son encontre et la dénonciation de son alliance avec l'Occident sont utilisés par  le régime des ayatollahs pour tenter d'unfier le monde musulman, majoitairement sunnite et arabe. I'Iran désigne  Israël  comme l'ennemi des Musulmans et les Palestiniens  comme des coréligionnaires qui doivent être défendus.
Le "coup de Kaboul"  désigne l'intervention de l'armée rouge en Afghanistant, en soutien au régime progresiste local : l'opéation est interprétée en Occident comme une agression destinée à permettre à l'URSS d'accéder "aux mers chaudes".
Le gendarme américain semble impuissant (politique "des bons sentiments" de Jimmy Carter) et est humilié par la prise en otage du personnel de son ambassade à Téhéran (novembre 79 - janvier 1981). C'est la France de Giscard qui  est sollicitée en novembre 1979 pour aider le gouvernement saoudien à reprendre le contrôle de la grande mosquée de La Mecque, où 200 fondamentalistes hostiles à la monarchie  (pour l'essentiel égyptiens et saoudiens) et partisans d'un illuminé, issu de la tribu de Mahomet et prétendant être le "Mahdi" - ultime descendant du prophète dont certains sunnites attendent la venue à la fin des temps, retiennent en otage des milliers de pélerins.
Vendredi 25 janvier
[16 h 05 - 17 h]
retour en haut de page
Film : enquête exclusive, la guerre d'Irak
C2  La renaissance de l'affrontement  séculaire entre Chiisme et Sunnisme après le triomphe de la révolution islamique en Iran et le renforcement de la présence militaire américaine
C3 La déstabilisation de l'Irak (et de la Syrie) après les guerres du Golfe et l'échec des "Printemps arabes"
C4 L' émergence du Djihadisme : d'Al Qaïda à "Daesh" (EIIL)
Tout réviser, des premiers chapitres aux leçons les plus récentes
sauf Les aires continentales
(Amérique et Afrique) en Géographie
BACCALAUREAT BLANC
Mardi 6 février [13 h - 16 h]
Une composition d'Histoire ou un croquis de Géographie
VACANCES D'HIVER DU 10 AU 26 FEVRIER

PAGE SUIVANTE
P-L Vanderplancke / cahier de textes
TERMINALES S

PAGE PRECEDENTE


Période : du 9 janvier au 9 février
Nombre d'heures : 6
dont évaluation : 1

Secondes Premières